mercredi 6 avril 2016

Prestel fabricant de pianos à Strasbourg de 1820 à nos jours.

Marc Antoine Prestel est né  en 1776 à Bischlags près de Kempten  dans le sud de la Bavière. Son père Joseph Prestel était cultivateur.  Il était arrivé vers 1800 avec deux de ses frères et étaient installés dans le quartier du Neuhoff (Banlieue de Strasbourg). Marc Antoine Prestel  s’installe  à Strasbourg en  juin 1817 et se déclare compagnon menuisier. 
Signature de Marc Antoine Prestel (1776-1841)
Son frère aîné Joseph François Prestel (1775-1823) aussi compagnon menuisier, est arrivé à Strasbourg en mai 1816.  L’aîné des trois frères  Joseph Prestel restera célibataire  et décédera  le 22 mars 1823 à 48 ans. La même année Marc Antoine Prestel  épouse le 24 juillet 1823 à Strasbourg Marie Anne Theiller (1782-1829), la fille d’un marchand de fromage.  Justin Prestel  (1778-1835) le plus jeune frère exercera le métier de charpentier au 36 bis Neuhoff ; il avait épousé Marie Anne Hornecker (1785-1839), d’Illkirch-Graffenstaden et auront  onze enfants dont Antoine Prestel (1810-1883) qui prendra la suite de son oncle Marc Antoine Prestel.

Le plus jeune des trois frères Justin Prestel décède le 26 avril 1835 au Neuhoff, Marc Antoine Prestel, facteur de clavecins et Antoine Prestel, facteur de clavecins sont témoins.  
Sa première épouse étant décédée en 1829, Marc Antoine Prestel se remarie le 22 mai 1832 avec Catherine Bader (1796-1866). Ils auront trois enfants dont deux garçons qui seront facteurs de pianos dans l’entreprise : Antoine Joseph Prestel (1834- ?) et Xavier Prestel  (1838-1866). Marc Antoine Prestel est  décédé à Strasbourg le 29 septembre 1841 au 10 rue des Echasses, à Strasbourg.
Signature d’Antoine Prestel (1810-1883).
Le 29 mai 1845 Antoine Prestel  Neveu (1810-1883) épouse Catherine Bader (1796-1866), la veuve de son oncle. C’est donc Antoine Prestel  Neveu qui reprend l’affaire aider par ses « beaux enfants », Antoine Prestel fils (1834- ?), Xavier Prestel (1838-1866) et par ses frères, Michel Prestel (1813-1871), qui restera célibataire, Georges Prestel(1824- ?),  qui se mariera deux fois. Ils exerceront d’abord au 10 rue des Echasses puis ensuite au N°  3 Impasse des Echasses. 

Signature D’Antoine Joseph Prestel Fils.
En 1878, Antoine Prestel Neveu prend sa retraite et c’est Antoine Joseph Prestel fils (1834- ?), le fils du fondateur de la maison, qui prend le relais. Il se marie le 29 octobre 1863 à Strasbourg avec Marie Joséphine Boos et auront quatre enfants. Antoine Prestel Neveu décède le 9 septembre 1883 au 3 impasse des Echasses. 
Annonce publicitaire en 1900.
En 1898 Antoine Joseph Prestel fils fait construire  une maison 6 rue des Juifs  Au-dessus du porche d'entrée sont présentes dans la pierre les initiales d’Antoine Prestel, et  sous le fronton curviligne se trouve une lyre.
Initiales d'Antoine Prestel dans l'immeuble du 6 rue des Juifs.

Immeuble du 6 rue des Juifs.
L’entreprise continuera à vendre des pianos tout au long du XX° siècle  et continue actuellement avec Michel Ades (Prestel) qui va bientôt prendre sa retraite.



Chronologie :
1809 : Prestel 36 bis Neuhoff.
1816 : François Joseph Prestel, compagnon menuisier arrive en mai à Strasbourg
1817 : Marc Antoine Prestel, compagnon menuisier arrive en juin à Strasbourg.
1818 : Les deux frères habitent 10 place Etienne.
1819 : Ils déménagent le 11 novembre 16 fossé des Tanneurs.
1823 : Marc Antoine Prestel, menuisier déménage le premier avril pour le 11 rue de la Croix.
1825 : Marc Antoine et sa femme déménagent le 4 août 1825 au N°10 rue des Echasses.
1836 : Marc Antoine Prestel, fabricant de Forté pianos et menuisier, 10 rue des Echasses, à Strasbourg. (72)
1838 à 1852 : Prestel, fabricant de pianos à Strasbourg. (75)
1846 : Ant. Prestel, 10 rue des Echasses, à Strasbourg. Facteur de pianos en tous genres. (90)
1850-1851 : Prestel, fabricant de Pianos, 10 rue des Echasses, à Strasbourg. (76)
1854 : Ant. Prestel, 10 rue des Echasses, à Strasbourg. Facteur de pianos droits, carrées et à queue. Expédition en France et à l’étranger. (92)
            Georg Prestel, accordeur de pianos, 10 rue des Echasses à Strasbourg. (92)
1859 : Annonce : « Pianos, spécialité de pianos droits et à cordes obliques. A. Prestel 3 impasse des Echasses à Strasbourg. Envoi en France et à l’Etranger ». (114)
Annonce vers 1860.
1860 : Ant. Prestel, 3 impasse des Echasses, à Strasbourg. Facteur de pianos droits, carrées et à queue. Expédition en France et à l’étranger. (93)
1860 : Prestel, 3 rue des Echasses à Strasbourg,  participe à l’exposition universelle de Besançon et présente des pianos en palissandre.
1861 : Prestel de Strasbourg,  participe à l’exposition universelle de Metz et obtient une mention honorable pour  ses pianos droit. (141)
1867 : Prestel médaille de Bronze à l’exposition de Paris.
1878 : A. Prestel, facteur de pianos, 3 impasse des Echasses, à Strasbourg. (94)
1880 : Jos. Ant (le fils de Marc Antoine), Prestel, facteur de pianos, 3 Stelzengässchen, à Strasbourg. (95)
1886 : A. Prestel, facteur de pianos, 3 Stelzengässchen, à Strasbourg. (80)
1895 : Dans la liste à Strasbourg. (1)
1898 : A. Prestel, fabricant de pianos 6 rue des Juifs.
1901 : A. Prestel, 6 rue des Juifs, à Strasbourg. Pianos et Harmoniums. (54)
1930 à 1958 : 6, rue des Juifs à Strasbourg. Pianos et Harmoniums. Fondé en 1820. (55)
2015 : Pianos Ades-Prestel à Ingersheim (Haut Rhin)
Annonce 1920.